MADJER INSISTE SUR LE TRAVAIL COLLÉGIAL AU SEIN DU STAFF TECHNIQUE

Le sélectionneur national, M. Rabah Madjer, accompagné de ses assistants, MM. Meziane Ighil et Djamel Menad, a animé jeudi en fin de matinée une conférence de presse à l’amphithéâtre Omar-Kezzal du Centre technique national de Sidi-Moussa.
Le nouveau sélectionneur national, qui venait juste de signer son contrat, a tenu à débuter la conférence de presse par une allocution dans laquelle il a mis l’accent sur le choix de la Fédération algérienne de football de confier la barre technique des Verts a des entraineurs locaux? « Un entraineur local peut apporter un plus. Mes amis Ighil et Menad et moi connaissons très bien le football aussi bien en Algérie qu’à l’étranger », a-t-il affirmé avant d’ajouter qu’un « bel avenir nous attend » en parlant de son staff et de la sélection algérienne.
Rabah Madjer a insisté sur le travail collégial et la parfaite union qui animent le staff technique national. L’homme à la « talonnade » a également abordé le rôle que jouera Rabah Saâdane, le nouveau Directeur technique national, dans la sélection : « Ses conseils et sa longue expérience des terrains nous seront d’un grand apport. Il apportera beaucoup au staff. »
Le 10 octobre à 20h30, la sélection algérienne affrontera à Constantine le Nigéria dans le cadre de la dernière journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2018, un match que le nouveau staff technique national abordera avec pour objectif de « défendre l’honneur de l’Algérie ». Néanmoins, il ne compte pas trop chambouler l’effectif habituel des Verts : « Il ne faut pas s’attendre à beaucoup de changements contre le Nigeria. On n’a pas assez de temps pour le faire. » Une certitude toutefois : le sélectionneur national veut « faire confiance au joueur local pour le réhabiliter », mais sans faire la différence entre les locaux et les  professionnels.
Interpellé par un journaliste sur son rôle au sein du staff technique national, Meziane Ighil a répondu qu’il est là pour une mission précise : « réhabiliter l’entraineur local ». L’important, à ses yeux, « c’est ce que je peux apporter à ce staff ».
De son côté, Djamel Menad a affirmé qu’il est entièrement engagé dans le projet de Rabah Madjer : « Je pense que ma modeste expérience peut aider Madjer. Notre objectif est de renouer avec les victoires et, surtout, plaire. L’Afrique a été, ces derniers temps, notre grand problème et plusieurs facteurs ont influé négativement sur le rendement de bons nombre d’internationaux qui évoluent en Europe. On doit trouver des solutions en multipliant des matches amicaux en Afrique. » (SOURCE)

Start a Conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *